vendredi 5 octobre 2012

IL Y A 40 ANS, ÉCLATAIT LA GUERRE DE KIPPOUR


בס''ד

N'OUBLIONS JAMAIS...


6 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 1er jour. Le jour le plus sacré du calendrier Juif, alors que le Peuple Juif est rassemblé dans les Synagogues, Israël en prières est attaqué par la nation Arabo-musulmane coalisée et doit faire face à la menace d'extermination. 

Dans le désert du Sinaï, 100 000 soldats Arabes Égyptiens et 1 700 tanks attaquent ce 6 octobre après-midi les Forces Juives présentes dans le Sinaï : 8 000 soldats Juifs et 270 tanks.
Au nord, 900 tanks Arabes Syriens et 140 batteries d'artillerie mettent en difficulté les 180 tanks et les 11 batteries d'artillerie des Forces de Défense d'Israël.

Les missiles soviétiques et l'énorme quantité d'armement livrée par les soviétiques aux Arabes, créent pendant quelques heures une situation inquiétante pour le Peuple Juif à nouveau menacé d'extermination, moins de 30 ans après la Shoah.
Car cette attaque a, comme objectif avoué et répété par tous le leaders du monde Arabo-musulman, l'extermination des Juifs.
Durant cette première journée de guerre, des centaines de jeunes Juifs donnent leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre. 

Un nombre important est fait prisonnier, torturé et sauvagement assassiné par les Arabes fanatisés.

7 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 2ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination. 

Au nord, comme au sud, les Arabes progressent rapidement. Au nord les Arabes Syriens sont à 7 kilomètres du lac de Tibériade ; au sud les Arabes Égyptiens ont pénétré de 5 kilomètres dans le Sinaï depuis le canal de Suez et les Juifs, survivants de la terrible attaque Égyptienne se replient. Les missiles soviétiques de la défense antiaérienne des armées Arabes contrarient, les contre-attaques de l'aviation Israélienne.
Les réservistes des Forces de Défense d'Israël, commencent seulement à arriver sur les zones des combats.
De nombreux jeunes Juifs tombent au combat. Ils donnent leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

8 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 3ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination. 

Les pertes des Forces de Défense d'Israël sont dramatiques pour le Peuple Juif, même si nos combattants, infligent des pertes effroyables aux armées Arabes qui sont prisonnières de leur haine des Juifs et indifférentes à l'aspect humain des conséquences de leur attaque.

La propagande et la désinformation Arabe inondent les peuples Arabo-musulmans... ainsi que l'Occident, qui attend, une fois de plus sans broncher, que les Arabes terminent ce qu'Hitler avait commencé.

De nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

9 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 4ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.  

Le Général Yariv averti le pays qu'un combat difficile l'attend.
Les Combattants Juifs des Forces de Défense d'Israël infligent, au nord, des pertes terribles aux Arabes Syriens : plusieurs milliers de soldats Syriens tombent, prisonniers de leur haine des Juifs ; 800 tanks sont détruits ainsi que plus de 3 000 véhicules et les territoires conquis par les Syriens sont repris.

Plus de 250 Juifs des Forces de Défense d'Israël donnent leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa terre.

Ayant maîtrisé la situation au nord, Israël va, dans les prochaines heures affronter les dizaines de milliers de soldats Égyptiens qui ont pris pied dans le Sinaï.

10 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 5ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.

L'Union des Républiques Socialistes Soviétiques, plus communément appelée URSS, établit un pont aérien pour réapprovisionner, en armes et en munitions, les armées Arabo-musulmanes qui tentent d'exterminer le Peuple Juif de retour sur Sa Terre. 

Ce soutien des russes et des communistes, aux Arabes sur le point d'exterminer les survivants du génocide nazi ne devra jamais être oublié par le Peuple Juif.

De nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

11 octobre 1973 (15 Tichri 5734) : 1er jour de Souccot.

11 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 6ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination. 

Les Forces de Défense d'Israël parviennent à 40 kilomètres de Damas, malgré tous les handicaps dus à l'attaque surprise des armées Arabes coalisées et au soutien massif des Soviétiques.
Au bord de l'effondrement l'armée syrienne cesse le combat, ce qui permet à Tsahal de déplacer des unités combattantes vers le Sinaï.

De nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

13 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 8ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.  

Les USA, suite au revers Arabe Syrien, et ayant compris ce qui allait se produire dans le Sinaï acceptent enfin de réapprovisionner Israël en armes et en munitions, (histoire de rester du côté du vainqueur et de damer le pion aux soviétiques).

Golda Meïr, Premier Ministre d'Israël, accepte le plan de cessez-le-feu proposé par Henry Kissinger, l'Arabe Égyptien Anouar El Sadate le rejette, sûr de vaincre les Juifs.

De nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

14 au 16 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 9ème au 11ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.

L'armée Égyptienne perd plus de 250 tanks et campe sur ses positions dans le Sinaï.

Pendant la nuit du 14 au 15, le Général Israélien Ariel Sharon, s'infiltre avec ses troupes entre les unités Égyptiennes, passe sur la rive ouest du canal de Suez et détruit les batteries antiaériennes ennemies.

La 3ème armée Égyptienne est prise au piège dans le Sinaï par les Forces de Défenses d'Israël. Voyant venir le désastre, les soviétiques tentent de convaincre les Arabes Égyptiens d'accepter un cessez-le-feu.

De nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

17 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 12ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.  

L'OPEP (l'Organisation des Pays Producteurs de Pétrole, essentiellement des Pays Arabo-musulmans), se réunit en urgence au Koweït. Les pays Arabo-musulmans décident, dans un premier temps de réduire leur production d'or noir de 5 %, utilisant pour la première fois, l'arme du pétrole afin de contraindre l'Occident à participer plus activement et plus directement à la destruction de l’État d'Israël. Ils votent à l'unanimité un embargo total à l'encontre des pays qui soutiendraient Israël. L'embargo à l'encontre des États-Unis prend effet immédiatement, suite à la décision américaine du 13 octobre, de permettre un réapprovisionnement d'Israël en armes et en munitions.
Les marchés financiers s'emballent sous l'effet d'une vague spéculative sur les matières premières.

En Israël, de nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

18 septembre 1973 (22 Tichri 5734) : Chemini Hatseret, Simhat Torah.

18 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 13ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.  

Le président Égyptien Anouar El Sadate est prêt a accepter un cessez-le-feu mais son allié Syrien, Hafez El Assad l'en dissuade.

Pendant ce temps, de nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

19 et 20 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 14ème et 15ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.
Henry Kissinger, sans avertir Israël et sans être mandaté, négocie, avec les soviétiques un cessez-le-feu, provoquant de très vives protestations du gouvernement Israélien.
Le président Égyptien Anouar El Sadate limoge son chef d'état major, qui, sentant le piège se refermer sur la 3ème armée Égyptienne dans le Sinaï, souhaite retirer toutes ses troupes hors du Sinaï, de l'autre côté du Canal de Suez.

Une fois de plus, les démarches américaines et soviétiques visant à obtenir un cessez-le-feu, ne sont pas entreprises lorsqu'Israël est en danger, mais seulement lorsque ceux qui clament leur soif d'assassiner les Juifs se trouvent en mauvaise posture... N'oublions jamais !

Pendant ce temps, de nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

21 et 22 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 16ème et 17ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.
Sur le Mont Hermon, les Membres des Forces de Défense d'Israël, pendant plus de 12 heures d'un terrible combat, affrontent les Syriens postés au sommet. Au prix de nombreuses victimes dans les rangs de Tsahal, la position stratégique est reprise aux Arabes.
La mort dans l'âme, sous la pression des grande puissances, Golda Meïr, Premier Ministre de l’État d'Israël, accepte le principe d'un cessez-le-feu, alors qu'Israël est, à ce moment, en position d'écraser les armées Arabes coalisées qui l'ont attaqué et dont l'objectif déclaré, rappelons-le, était la destruction de l’État d'Israël... sans prisonniers...
Dans le désert du Sinaï, les combats se poursuivent et la 3ème armée Égyptienne est au bord de l'effondrement.

L'ONU vote une résolution de plus, favorable aux peuples Arabo-musulmans.

De nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

23 et 24 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 18ème et 19ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.
Dans le désert du Sinaï, la 3ème armée Égyptienne est désormais totalement encerclée et à la merci des Forces de Défense d'Israël… qui procèdent à son ravitaillement en vivres et en eau... alors qu'il y a quelques heures encore ils vociféraient tous en cœur... égorge... égorge... égorge !
Le président Égyptien Anouar El Sadate implore les américains d'envoyer dans le Sinaï, une force d'interposition pour imposer le cessez-le-feu aux Forces de Défense d'Israël.

Les soviétiques, humiliés de la défaite de leurs protégés Arabo-musulmans et gardant quelques espoirs chimériques de contrôler les champs pétrolifères de la région, font des rodomontades, menaçant d'entrer dans le conflit. Les USA déclenchent alors, l'alerte nucléaire et après quelques dizaines d'heures d'extrême tension, l'ONU décide d'envoyer des observateurs chargés de veiller au respect du cessez-le-feu (comprendre protéger les agresseurs Arabo-musulmans).

De nombreux jeunes Juifs tombent au combat, donnant leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

25 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 20ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.

L’État d'Israël accepte sous la contrainte de l'Occident, le cessez-le-feu décidé par les alliés des agresseurs Arabo-musulmans qui voulurent détruire le seul État Juif de la planète.

Malgré ce cessez-le-feu, des combats sporadiques initiés par des Arabes qui n'acceptent pas de renoncer à leur projet criminel, coûtent la vie à de jeunes Juifs qui donnent leur vie afin que le Peuple Juif puisse vivre en paix sur Sa Terre.

28 octobre 1973 – Israël - Guerre de Yom Kippour : 23ème jour. Israël doit faire face à la menace d'extermination.
Sous les hospices de l'ONU, le Général Israélien Aharon Yariv et le Général Égyptien Abdel Gamasy se serrent la main au kilomètre 101 sur la route le Caire/Suez, marquant le début d'une normalisation entre l’État d'Israël et l’Égypte.
Dans leur tentative criminelle d'exterminer les Juifs, les Arabes coalisés ont perdus 11 200 soldats (7 700 Égyptiens ainsi que 3 500 Syriens) et 9 000 ont été fait prisonniers.

Le Peuple Juif pleure 2 552 de ses enfants qui donnèrent leur vie afin que les Juifs puissent vivre en paix sur Leur Terre. 400 sont prisonniers des Arabes coalisés.

31 octobre 1973 – Israël – Jérusalem : citation de Golda Meïr. "Nous n'aurons la paix avec les Arabes que lorsqu'ils aimeront leurs enfants plus qu'ils ne nous détestent".


Mosché Ashkelon

Texte copyright Mosche Ashkelon
Reproduction autorisée avec citation expresse de la source et du lien du Blog

Aucun commentaire:

Publier un commentaire