lundi 20 août 2012

L'IRAN


 בס''ד

Il ne s'agit plus demain de défendre « seulement » notre Terre... mais bien plutôt d'empêcher une Shoah bis...

Nous n'avons pas oublié

Juin 1967 – Egypte – Le Caire : appels Arabes au meurtre des Juifs. La célèbre chanteuse Arabo-musulmane Egyptienne, Oum Kaltoum, adulée par le monde Arabe, participe en juin 1967, à sa manière, à la préparation de la deuxième Shoah en chantant pour la rue Arabe à Damas et au Caire :
"Egorge, égorge, égorge et sois sans pitié,
Egorge, égorge, égorge, et lance leurs têtes
Dans le désert,
Egorge, égorge, égorge
Tout ce que tu voudras,
Egorge tous les Juifs et tu vaincras". (Edbah el Yahoud).

Nous n'avons pas oublié l'hystérie provoquée dans la rue Arabe par cet appel au génocide...

N'oublions pas non plus que la France fit un triomphe à cette Arabe Egyptienne en novembre 1967... Et que le Général De Gaulle lui adressa un télégramme de félicitation suite à son passage à l'Olympia...

Nous n'avons pas oublié

Ce Yom Kippour 1973 et ce que les Égyptiens ont fait à certains de nos enfants... dans le Sinaï sur le canal de Suez...

Mais la liste est interminable... et insupportable...

Alors gageons qu'André Soussan, l'auteur de Messiada, ne sera pas surpris par ce qui va inévitablement se passer un jour ou l'autre... En priant D.ieu que les FDI sachent suffisamment anticiper.

Quant au sang versé, personnellement, sans être un barbare, je ne verserai pas une larme sur le leur et je suis convaincu que nous saurons les empêcher de faire couler le sang Juif encore une fois.

Mosché Ashkelon

Texte copyright Mosche Ashkelon
Reproduction autorisée avec citation expresse de la source et du lien du Blog

Aucun commentaire:

Publier un commentaire